Search Results

You are looking at 41 - 50 of 156 items for :

  • All: "presentism" x
  • Primary Language: French x
Clear All

George Sand lue à l'étranger

Récherches nouvelles 3. Actes du Colloque. George Sand hors de France. Amsterdam, juin 1994

Series:

Edited by Suzan van Dijk

`George Sand hors de France': ainsi s'intitula le colloque que l'an dernier nous avions organisé en l'honneur de Françoise van Rossum-Guyon, fondatrice et présidente du Groupe de Recherches sur George Sand. Elle quittait alors l'Université d'Amsterdam pour retourner à Paris. Ce fut un moment tout indiqué pour réfléchir sur l'influence qu'a exercée aux Pays-Bas l'oeuvre de George Sand - romancière qui avait été si souvent sujet des cours et des publications de Françoise van Rossum-Guyon, et dont elle a certainement contribué - directement et indirectement - à augmenter le public actuel.
En présentant les actes de ce Colloque d'Amsterdam, nous les relions explicitement aux deux précédents recueils, rédigés par Françoise van Rossum-Guyon: Recherches nouvelles et Recherches nouvelles 2. Le second volume portait comme titre: George Sand: une oeuvre multiforme. Cette `multiformité', mise en évidence par les analyses des textes sandiens, sera suggérée d'une autre façon dans le présent recueil. En effet, par le biais de l'empirie l'histoire de la réception permet elle aussi d'éclairer la richesse de cette oeuvre. Dans la diversité de réactions que suscitaient hors de France les écrits de George Sand, nous nous attachons bien sûr particulièrement à celles provenant de ses contemporains néerlandais: à les inventorier et surtout à les faire comprendre. Ce faisant nous présentons les premiers résultats d'une recherche à laquelle se sont attelées plusieurs membres de notre Groupe.

Series:

Edited by David A. Powell

Sont réunis dans ce volume trente-sept essais traitant de la place occupée par George Sand dans la société de son temps, tant sur la plan politique, historique et social que littéraire. Ce recueil, édité par David A. Powell, chercheur en littérature française du XIXe siècle et spécialiste de George Sand, présente pour la première fois un ensemble de textes qui attestent le rôle fondamental joué par l'auteur berrichon à son époque, mais aussi après sa mort. L'envergure de son influence ne saurait se restreindre au domaine de la littérature comme en témoigna le Colloque International sur George Sand organisé par Hofstra University dans l'état de New York en 1996. Les textes publiés ici furent d'abord présentés sous forme de communications lors de ce colloque. Le chercheur, qu'il s'intéresse à l'histoire culturelle, sociale, politique, littéraire ou à d'autres domaines, trouvera dans la richesse de cette collection d'essais la preuve que l'œuvre de George Sand constitue véritablement une source intarissable de réflexion.

Series:

Edited by Sylvie Mellet and Marcel Vuillaume

Il n’y a pas tout à fait un siècle que le style indirect libre a reçu son nom de baptême, mais sa date de naissance, s’il en a une, se perd dans la nuit des temps. Ce décalage n’est sans doute pas fortuit. Le SIL est, par essence, voué à une existence discrète, et il a fallu qu’il devienne un procédé littéraire consciemment et massivement utilisé par les romanciers du XIXème siècle pour qu’on s’intéresse à lui.
Le présent volume est à la fois un retour aux sources, une mise en perspective et un questionnement. La contribution de Michèle Biraud et Sylvie Mellet nous parle du style indirect libre tel qu’on l’employait en grec et en latin, à une époque où il ne portait pas encore son nom. Marcel Vuillaume reprend et approfondit certains aspects un peu oubliés de la réflexion de Bally, qui, avec quelques autres, porta le SIL sur les fonts baptismaux. Quant à Laurence Rosier, elle retrace, dans la présentation de son récent ouvrage Le discours rapporté. Histoire, théories, pratiques, l’évolution de ce concept. Les trois autres articles, ceux de Michel Juillard, Anna Jaubert et Sylvie Mellet, tentent, chacun selon un angle d’attaque qui lui est propre, de renouveler ou de clarifier la problématique toujours ouverte du SIL.
Ce recueil s’adresse donc à tous ceux, linguistes ou spécialistes de littérature, qui s’intéressent au SIL et, plus généralement, à tous les phénomènes qui relèvent de l’hétérogénéité énonciative.

Series:

Peter Dayan

Lautréamont et Sand? Bizarre accouplement, dira-t-on. Selon la tradition, Sand serait le plus idéaliste et le plus moralisateur des écrivains; Lautréamont, au contraire, serait le plus satanique, le plus sadique, le plus nihiliste. Pour saper cette opposition, Peter Dayan commence par démontrer l'instabilité diabolique des idéaux et des moralités de Sand. Certes, ses oeuvres regorgent de principes moraux et philosophiques. Mais ces principes sont sans cesse déstabilisés; car d'un roman à l'autre ils changent radicalement; et Sand les met dans la bouche de narrateurs peu fiables, dont la philosophie patriarcale est incapable de digérer l'ouverture, la variété, l'imprévisibilité de l'espace diégétique sandien. La deuxième partie du présent essai, à propos de Lautréamont, procède en sens inverse. Les paradoxes de Lautréamont, l'instabilité inénarrable de son narrateur, se conçoivent traditionnellement dans le cadre d'une volonté générale de détruire tout principe humain ou divin. Mais Dayan présente plus positivement ces incohérences; selon lui, elles aident à bâtir un texte dont la structure est bizarrement analogue à celle de la conscience humaine elle-même - impénétrable, indéterminable, stratifiée jusqu'à l'opacité, mais productrice et destructrice à la fois d'idéaux fêlés. Il en résulte, chez les deux auteurs, une écriture qui nous montre pourquoi et à quel point il est difficile de maintenir des valeurs sûres - et qui jouit sans cesse de cette difficulté même. Chez Lautréamont et Sand, ne cherchons pas le réalisme, ni les idées grandioses; cherchons l'euphorie du possible.

Series:

Edited by Marie-Thérèse Noiset

Ce deuxième volume de la première édition moderne des oeuvres en recueil de Marie de Gournay rend disponibles les quelque dix-sept textes qui ferment le premier livre des Advis de 1641. Il s’agit principalement de traités relatifs à des questions morales ( Des Vertus vicieuses) ou poétiques ( Deffence de la Poesie), mais on y trouve aussi des textes de circonstance ( Paroles d’un Mareschal de France), des écrits à caractère autobiographique ( Apologie pour celle qui escrit) ou polémique ( Egalité des hommes et des femmes), sans oublier le Proumenoir de M. Montaigne, récit dédié à son célèbre « père d’alliance ». Présentés et commentés dans leur version intégrale, ces textes permettent de saisir avec une plus grande netteté les contours de l’ensemble auquel Gournay a donné sa forme définitive en 1641 et qui, tant par son ampleur que par sa diversité, assure à son auteur une place de premier plan parmi les gens de lettres de son époque.

Un passé contraignant

Double bind et transculturation

Series:

Michèle Bacholle-Bošković

Un passé contraignant. Double bind et transculturation de Michèle Bacholle constitue jusqu’à présent la seule étude à regrouper trois écrivains contemporains venus d’horizons très différents et formés par deux mondes contradictoires : le milieu petit-commerçant et la bourgeoisie pour Annie Ernaux, la Hongrie communiste et la Suisse francophone pour Agota Kristof, et les valeurs françaises et les traditions arabo-musulmanes pour Farida Belghoul. S’adressant aux chercheurs en littérature et culture françaises et francophones contemporaines, ainsi qu’aux psychologues, sociologues et anthropologues, Un passé contraignant présente une approche originale de l’œuvre d’Ernaux, de Kristof et de Belghoul. A la différence des travaux critiques déjà parus, ce livre tente de dépasser les binarités fondatrices de chaque écrivain et montre comment, par la mise en écriture du double bind, au moyen du double et de la schizophrénie, ces écrivains sont parvenus à échapper à une situation contraignante et à la “réorienter”. L’auteur montre que, dans ces textes empreints de postmodernisme deleuzo-guattarien, les deux mondes formateurs ont été traités de façon égalitaire et que seul un tel traitement garantit le succès de la transculturation en permettant la création d’un “tiers-espace”, né mais distinct des deux mondes originels, où peut s’épanouir la “tierce-identité” du sujet transculturé.

L’Imaginaire de la blessure

Étude comparée du Renégat ou un esprit confus d’Albert Camus, de Voyage au bout de la nuit de Louis-Ferdinand Céline, de Light in August de William Faulkner, et de The Snows of Kilimanjaro d’Ernest Hemingway

Series:

Elise Noetinger

Le présent ouvrage aborde la représentation de la blessure, image récurrente dans la littérature du XXe siècle. Quatre œuvres écrites par des auteurs majeurs tels que Camus, Céline, Faulkner et Hemingway, sont mises en regard et permettent le va-et-vient que toute critique comparatiste se doit d’effectuer entre les textes et l’élaboration progressive du sens.
Destiné aux amateurs d’études comparatistes aussi bien qu’aux étudiants de littératures française ou américaine, ce travail ne cherche pas d’établir une théorie du corps blessé dans la littérature du XXe siècle. Il s’attache à définir les motifs et les conséquences de la répétition d’une image dans des œuvres chronologiquement proches. La démarche critique conjugue l’approche bachelardienne de l’image et les herméneutiques complémentaires de Gilbert Durand et de Paul Ricoeur. En s’intéressant à la phénoménologie de l’image, à la violence du scénario qui mène à la blessure et à l’écriture qu’elle informe, l’auteur garde à l’esprit que “toute question posée au corps devient une brèche, un commencement d’inquiétude, une obsession” (Louis-Ferdinand Céline).

Series:

Académie de Droit International de la Ha

Mohammed Bedjaoui, Ancien président de la Cour internationale de justice

L'Humanité en Quête de Paix et de Développement (II)

Cours général de droit international public (2004)

Cet article de Mohammed Bedjaoui, ancien président de la Cour internationale de justice constitue la deuxième partie de son cours consacré à l'humanité en quête de paix et de développement (publié aux tomes 324 et 325 des recueils des cours de l'Académie de droit international de La Haye).
Le présent tome comprend la fin de la première partie (La paix, une conquête... qui reste une quête), consacrée à la fonction pacifiante de la Cour internationale de justice et au thème de l'attentat contre la paix. Dans la deuxième partie du cours, intitulée « Le développement, souci premier, servi dernier », Mohammed Bedjaoui s'intéresse au développement durable, à ce qu'il nomme les deux versants de la mondialisation (le versant pacificateur et le versant belligène), aux ressources naturelles, et au sort de « Gaïa ». Dans la troisième partie intitulée « Que faire... ? », le Président Bedjaoui aborde les questions des menaces portées par le nouvel ordre politique sur l'intégrité de l'ordre juridique international, propose une refondation du droit international, et présente en conclusion une communauté internationale « en marche ». Un épilogue consacré à la fragilité du monde est laissé à la plume de Roger Cohen.

Sens et présence du sujet poétique

La poésie de la France et du monde francophone depuis 1980

Series:

Edited by Michael Brophy and Mary Gallagher

Proposant comme objet commun d’interrogation « le sens et la présence du sujet poétique », tel qu’il se manifeste ou se refuse, dérive ou déborde, s’éprouve ou s’échappe dans la production poétique de la France et du monde francophone depuis 1980, le présent volume réunit un nombre considérable d’études et de réflexions qui, parties de divers postulats, penchants ou postures d’écriture, englobent bien des courants et des clivages dont s’alimentent encore fructueusement aujourd’hui, mais non sans les contester ou les réorienter, poésie et pensée critique. De l’absence à la présence, de la froide objectivation dispositale aux troublants sursauts et silences de l’instance subjective, de la négativité du re-jet à la palpitation difficilement localisable du sub-jet ou du sur-jet, le lecteur est convié à savourer un très large et très riche éventail d’approches qui convergent toutes sur la même problématique en éclairant avec finesse l’étonnante pluralité d’enjeux autour desquels s’articulent la poésie et ses précarités, ses percées, sa haute pertinence.

Series:

Jean-Michel Devésa

Cette étude tente de définir le fonctionnement d'une écriture apparentée au discours et au soliloque. Cette production profondément ancrée dans le vécu de René Crevel semble avoir évolué de la représentation vers le pamphlet et la diatribe.
Crevel a ainsi glissé d'un scripteur projetant sur un personnage central ses espoirs et ses rancoeurs à une composition plus rhapsodique de ses fictions. D'une publication à l'autre, l'économie générale de ses livres s'est modifiée. L'organisation de ses récits, procédant par emboîtements, s'est de plus en plus tramée d'oralité. L'univers diégétique s'est rempli d'une multitude croissante de personnages montrés dans l'indigence de leurs bavardages. Ce roman de plus en plus proféré fait songer aux efforts de Louis-Ferdinand Céline qui, au même moment, s'empoyait lui aussi à couler dans un français parlé les tonitruantes illusions d'une humanité en proie à la guerre sociale. Toutefois, Crevel refusait de se condamner à l'impuissance pour se tourner, dans la clameur et le tranchant de son interpellation, vers un public dont il ne pouvait imaginer qu'il était définitivement couché.
En ne se préoccupant ni des interdits d'André Breton ni des conventions que le réalisme et le naturalisme avaient consacrées, Crevel a donné forme à des livres nés de la difficulté d'être.
Le présent essai refuse par conséquent de dissocier la geste romanesque de René Crevel de sa trajectoire individuelle. Il vise de ce fait à dégager une perspective de lecture cohérente d'une production qui nourrit encore de nombreux malentendus.