Search Results

You are looking at 1 - 1 of 1 items for

  • Author or Editor: Édouard Mehl x
  • Search level: All x
Clear All
Author:

Résumé

En mettant la Terre dans le ciel, ou du moins dans les cieux planétaires, le renversement copernicien a pour conséquence nécessaire de faire reculer la sphère des étoiles fixes au-delà de toute distance assignable. Ceci oblige l’astronomie copernicienne à un réexamen critique de la notion biblique de “firmament” (Gn 1:6), et rend son accord avec l’exégèse traditionnelle problématique. L’article étudie la position du problème chez Copernic, et montre son évolution décisive dans la cosmologie trinitaire de Kepler, où le firmamentum, d’abord compris dans les termes des perspectivistes médiévaux, puis renvoyé à son étymologie savante d’expansum, ne désigne plus la consistance solide de la voûte céleste, mais l’étendue spatiale dans laquelle “nous avons la vie, l’être et le mouvement”– au risque de rendre assez obscure la distinction fondamentale entre matière et esprit (soit, dans le langage de l’Écriture, rakhia et ruagh).

In: The Philosophers and the Bible