Search Results

L’Écriture spéculaire de Samuel Beckett
Quelles fonctions l’homme occidental assigne-t-il à la littérature ? Quelle légitimité pour la littérature et la fiction dans notre monde ? Pour le découvrir, il fallait la radicalité de Samuel Beckett, dont l’œuvre constitue une mise à nu patiente et progressive des fondements de la littérature.
À travers l’étude de l’autoréférence, de l’autoréflexivité, et de tout ce qui fait de l’écriture de Beckett une écriture au miroir, La Littérature face à elle-même montre que l’auteur de Fin de partie remet à l’ordre du jour une question que déjà posaient Dante, Cervantès et les romantiques allemands, entre autres. La littérature n’a cessé de se mirer, de s’admirer, de se critiquer depuis qu’elle s’est constituée en système. Mais l’autonomie du champ littéraire est un leurre, et l’examen de l’œuvre beckettienne, pourtant si centrée sur elle-même, permet de définir ce qui est exprimé, ce qui est montré dans l’écriture spéculaire : si ce n’est pas le monde, c’est toutefois quelque chose de bien réel…
In: La Littérature face à elle-même
In: La Littérature face à elle-même
In: La Littérature face à elle-même
In: La Littérature face à elle-même
In: La Littérature face à elle-même
In: La Littérature face à elle-même
In: La Littérature face à elle-même
In: La Littérature face à elle-même