Search Results

You are looking at 1 - 4 of 4 items for

  • Author or Editor: Claude Coste x
  • Search level: All x
Clear All
Author: Claude Coste

Résumé

Comme chacun sait, Roland Barthes a connu plusieurs « phases » dans sa vie intellectuelle : à la « sémioclastie » succèdent le structuralisme, le poststructuralisme et l’essayisme de la dernière période … Chaque étape s’accompagne d’une évolution de son « style » de pensée et d’écriture. Plutôt que de revenir sur les métamorphoses de l’œuvre – ou sur ses permanences, on se propose plutôt de voir comment Barthes devient le spectateur de ses propres métamorphoses : dans Roland Barthes par Roland Barthes et dans son fichier (le « Fichier vert », en particulier), Barthes se relit, se redécouvre et s’interroge sur les mutations et les ruptures de son parcours créateur. C’est ce regard de soi sur soi, entre surprise et confirmation, entre ipse et idem, qui constitue l’objet de cette communication.

In: Changer de style
Author: Claude Coste

Résumé

Comme chacun sait, Roland Barthes a connu plusieurs « phases » dans sa vie intellectuelle : à la « sémioclastie » succèdent le structuralisme, le poststructuralisme et l’essayisme de la dernière période … Chaque étape s’accompagne d’une évolution de son « style » de pensée et d’écriture. Plutôt que de revenir sur les métamorphoses de l’œuvre – ou sur ses permanences, on se propose plutôt de voir comment Barthes devient le spectateur de ses propres métamorphoses : dans Roland Barthes par Roland Barthes et dans son fichier (le « Fichier vert », en particulier), Barthes se relit, se redécouvre et s’interroge sur les mutations et les ruptures de son parcours créateur. C’est ce regard de soi sur soi, entre surprise et confirmation, entre ipse et idem, qui constitue l’objet de cette communication.

In: Changer de style
In: Jenseits der Zeichen
Roland Barthes und die Widerspenstigkeit des Realen
Barthes’ Denken kreist um die Frage, ob und wie es eine Evidenz des Realen in Literatur und Kunst geben kann. Dieses imaginäre, ja gespenstische »Rauschen« des Sinns kann nicht gewusst, sondern nur er- fahren werden: in der Sprache der Trauer, mit hörenden Fingerspitzen oder dem genießenden Körper.
Roland Barthes’ Texte sind auch 30 Jahre nach seinem Tod noch richtungsweisend, wenn es um das Verhältnis der Sprache zum Realen geht. Dessen Widerspenstigkeit wurde nun von den führenden Barthes-Spezialisten unter- sucht. Sie loten dabei sogar die Interpretationsmöglichkeit literarischer Inszenierung von realer Widerständigkeit aus: die Darstellung von Liebe und Gewalt, Sex und Gender, Körperlichkeit und Affekt, Gewalt oder Subjektivität im Text.