Search Results

Restricted Access

Series:

Florence Pandit

Abstract

Les pouvoirs esthétique, cognitif et psychique des miniatures sont envisagés comme vecteurs de développement chez l’enfant et médium de la parole dans les contextes psychothérapeutiques. Un détour par les situations psychopathologiques nous montre à quel point le processus miniaturisant concourt au développement de la fonction symbolique qui caractérise la pensée humaine. La miniature interroge à la fois la complexité du développement des représentations mentales et leur mise en relation avec les différentes fonctions cognitives. Nous envisageons comment la réduction d’échelle peut constituer une réponse pour dépasser les contraintes cognitives et offrir un cadre sécurisant propice à l’élaboration de la pensée.