Search Results

Restricted Access

Series:

Isabelle Roussel-Gillet

Abstract

La maison miniature qui inspire le roman Miniaturiste de Jessie Burton (2015) est exposée au Rijksmuseum à Amsterdam. Conçue au XVIIe siècle, cette maison de poupée, Poppenhuis Van Petronella Oortman, porte la mémoire de la société protestante qui la voit naître. La seule figurine authentique est celle d’un bébé ; et cette solitude n’est pas le seul trait qui la différencie d’une crèche, son pendant miniature. Au musée, les choix scénographiques la font aussi coexister avec le cabinet de curiosités, tous deux réunis dans un imaginaire de l’expérimentation propre à leur siècle. Si les fonctions psychologiques de l’objet sont fortement activées dans le roman, notamment le désir de maîtrise ou la conscience d’être femme, le plaisir épistémique et l’enjeu heuristique y sont autant mis en abyme qu’au carré. Devenu dispositif actif, la maison d’une poupée permet de problématiser, au-delà de la contextualisation des rapports entre cabinet, crèche et maison de poupées, la tension entre prédictibilité (destinée ou déterminisme) et projection (promesse ou fantasme). 


Restricted Access

Series:

Edited by Isabelle Roussel-Gillet and Évelyne Thoizet

Restricted Access

Series:

Évelyne Thoizet and Isabelle Roussel-Gillet

Restricted Access

Series:

Isabelle Roussel-Gillet and Évelyne Thoizet

Restricted Access

Series:

Isabelle Roussel-Gillet and Évelyne Thoizet

Restricted Access

Series:

Isabelle Roussel-Gillet and Évelyne Thoizet

Restricted Access

Series:

Edited by Isabelle Roussel-Gillet and Évelyne Thoizet

Dirigé par Roussel-Gillet et Evelyne Thoizet, La miniature, dispositif artistique et modèle épistémologique s’interroge sur les nouvelles fonctions de la miniature à la croisée des arts, de l’architecture, de la littérature, des sciences et des techniques, depuis le début des années 1960. Ludique, cognitive, didactique, la miniature permet d’abord d’approcher, de comprendre et de dominer la complexité du réel (maquette, modèle réduit, maison de poupée, diorama, aquarium, etc.) mais elle constitue aussi une œuvre d’art à part entière qui change notre rapport au monde et modifie notre regard. Contrairement au fragment et au détail, souvent étudiés, elle représente l’objet dans sa totalité en changeant d’échelle, et ouvre la connaissance et l’imagination à de nouveaux mondes.

Co-edited by Isabelle Roussel-Gillet and Evelyne Thoizet, La miniature, dispositif artistique et modèle épistémologique focuses on the new functions of the miniature at the crossroads of visual arts, architecture, literature, technology and sciences since the early 1960s. Playful, cognitive or didactic, the miniature (as model, dollhouse, aquarium, diorama…) allows us to approach, understand and perhaps dominate a complex reality. Many contemporary artists consider the miniature as a fully-fledged work of art which changes our relationships with the world and modifies our perception. Contrary to the often-studied detail, ornament or fragment, the miniature provides a complete vision of the depicted object in a different scale, and opens knowledge and imagination to new worlds.