Joseph Dichy

Joseph Dichy

Abstract

«... Car je n'étais plus un bébé sans parole, mais un petit garçon qui parlait. Cela, je m'en souviens, et depuis j'ai observé comment j'ai appris à le faire. Ce ne sont pas mes aînés qui m'ont enseigné les mots ... d'une façon méthodique. Mais moi, aspirant par des cris, des sanglots et divers mouvements de mes membres, à exprimer tout ce que je voulais à qui je voulais, je me suis moi-même, grâce à l'entendement que vous, mon Dieu, m'avez donné, entraîné à pratiquer les sons contenus dans ma mémoire ... Et ainsi, en entendant continuellement des mots apparaissant dans diverses phrases, j'ai graduellement saisi ce qu'ils représentaient, et, pliant ma bouche à ces signes, j'ai pu donner une expression à mon désir. Alors j'ai pu échanger avec mes proches ces signes courants de nos désirs, et j'ai dès lors plongé dans les profondeurs orageuses des relations humaines...» (Saint-Augustin, les Confessions.)