Search Results

Abstract

La religion tient une place de choix dans le système interaméricain. Quelles que soient les époques – 1948 qui voyait la mise en place de l’Organisation des Etats Américain et l’adoption de la Déclaration américaine des droits et devoirs de l’homme ou 1969 qui voyait se concrétiser les efforts des idéalistes par l’adoption de la Convention américaine des droits de l’homme –, les Etats de l’Hémisphère Sud ont voulu accorder une importance cardinale au principe de non-discrimination au regard de la religion qui, couplé avec le droit de professer, de manifester et de pratiquer sa religion ou ses croyances, lui confère une protection particulièrement ample. Les affaires présentées devant la Commission interaméricaine des droits de l’homme comme les arrêts de la Cour interaméricaine confirment ce que les textes fondateurs du système avaient mis en place: une approche libérale et protectrice à l’endroit de la religion.

In: Religion and International Law
In: Unité et diversité du droit international/Unity and Diversity of International Law