Editor: Leo H. Hoek
Déterminants institutionnels du discours sur l’art au dix-neuvième siècle en France
Author: Leo H. Hoek
Dans Titres, toiles et critique d’art, Leo H. Hoek interroge deux types de discours — les titres picturaux et la critique d’art — sur les fondements institutionnels de leur fonctionnement discursif et social. Les diverses formes de manifestation des titres picturaux et les jugements de l’art par un journaliste débutant comme Emile Zola, servent de points de départ à un examen approfondi de la fonction institutionnelle du discours sur l’art au dix-neuvième siècle français. L’interaction entre les ‘règles de l’art’ et les changements institutionnels dans le ‘champ artistique’ (Pierre Bourdieu) permet à l’auteur de mettre en lumière le rôle social des titres picturaux et de la critique d’art. Il s’avère que la poétique des titres picturaux et l’évaluation de l’œuvre d’art sont toutes les deux motivées beaucoup plus par les déterminants institutionnels que constituent les rapports de force entre les positions dans le champ artistique, que par les qualités présumées des œuvres commentées. Cette exploration interdisciplinaire du rôle ambigu et fascinant qu’ont joué ces deux types de commentaire sur l’art, se situe à l’entrecroisement de plusieurs disciplines concourantes comme l’histoire de l’art, l’histoire littéraire et la sociologie institutionnelle et donc au coeur même de l’étude des rapports entre le texte et l’image.
Textes en Hommage à Á. Kibédi Varga
Editors: Leo H. Hoek and Kees Meerhoff
Ce livre est centré sur une problématique exclusive, fascinante autant que complexe, celle des rapports entre texte et image. Les auteurs, venus d'horizons très divers - théoriciens et historiens de la littérature et de l'art, philosophes, poètes - invitent le lecteur à lire un tableau de Chardin avec Proust, à interpréter Wilde à travers Whistler, ou à commenter Diderot avec Goethe. Poésie et roman, critique et commentaire, peinture et architecture, typographie et photographie sont convoqués concurremment pour comprendre les textes littéraires et les arts plastiques à partir du dialogue qu'ils n'ont cessé d'entretenir.
Les contributions savantes, richement illustrées, sont encadrées par deux poèmes inédits. Ainsi l'inspiration précède et dépasse l'érudition. Ce recueil s'adresse au cœur, à l'œil et à l'esprit de lecteurs prêts à passer allègrement les frontières convenues entre texte et image, théorie et histoire, savoir et création.
Based on papers presented at the Fifth Triennial Conference of the International Association of Word and Image Studies (IAWIS/AERTI) held in 2002 in Hamburg, the twenty-two essays in this volume cover a wide array of intermedial relations and a great variety of media, from medieval architecture to interactive digital art. They have been arranged in sections labeled “History and Identity,” “Cultural Memory,” “Texts and Photographs: Cultural Anthropology and Cultural Memory,” “Mixed-Media Texts: Cartography in Contemporary Art and Fiction,” “Mixed-Media Texts: ‘Yellow-Cover Books’, Artists' Books, and Comics,” “Intermedia Texts: Logotypes,” and “Space, Spatialization, Virtual Space.” Displaying a range of methods and interests, these contributions by scholars from Europe, the United States, and South America working in different disciplines confirm the impression voiced by IAWIS president Charlotte Schoell-Glass in her introduction that “the influence of Visual and Cultural Studies has changed the outlook of many who study the interactions of texts and images”.
Interactions II. A Selection of Papers Given at the Third International Conference on Word and Image. University of Ottawa, August 16 – 21, 1993
The twenty-one essays collected in this volume offer a broad range of critical views on the intricate interdependence between verbal and visual representation.
Drawing on recent research, scholars from Europe, America and Asia approach the topic from a host of different angles, exploring topics such as popular visual cultures in Japan, devotional graffiti in a Piedmontese chapel, textual trompe-l’oeil in Jaques Derrida’s Memoirs of the Blind or the relationship between the landscape paintings of Albert Bierstadt and the representation of landscape in the texts of James Fenimore Cooper.
The International Association of Word and Image Studies was founded nearly twenty years ago – 1987 – and is based in Amsterdam. One of the aims of the association is to be a forum for both theoretical debate and innovative research in different disciplines. Over the years, the IAWIS triennial conferences and the IAWIS publications have established themselves as internationally acknowledged sites where literary critics, art historians, architects, art and design specialists, semioticians, artists, psychologists and art critics can meet and engage in a sustained dialogue.