Search Results

No Access

Manet van Montfrans

Jongleur virtuose de mots et de formes, observateur attentif de son époque, conteur intarissable, Georges Perec (1936-1982) est un écrivain dont la renommée ne cesse de croître auprès d'un public très diversifié, en France et à l'étranger. La discrétion et l'humour de Perec ont pu masquer en un premier temps le véritable enjeu de son oeuvre. Depuis le milieu des années quatre-vingt, on voit cependant se développer une sensibilité accrue à la place que l'Histoire tient dans l'oeuvre de cet auteur, né en 1936 à Paris, dans une famille d'immigrants d'origine juive polonaise.
Cet ouvrage retrace d'une part l'élaboration progressive de la poétique perecquienne qui s'est nourrie des expérimentations littéraires et des échanges intellectuels au sein de l'Oulipo. D'autre part, il confronte ce projet d'écriture à l'analyse de trois textes narratifs, Un homme qui dort, W ou le souvenir d'enfance et Un cabinet d'amateur.
Ecrire est, selon Perec, un jeu qui se joue à deux, entre l'écrivain et le lecteur. Une fois qu'il s'est laissé séduire par les énigmes de ces textes, le lecteur doit accepter de suivre Perec à tâtons dans les méandres de son labyrinthe. Ce n'est que lorsqu'il consent à s'associer patiemment au mouvement de l'auteur qu'il comprendra ce autour de quoi tournent ces textes et vers quoi, sans cesse, ils retournent.
No Access

Series:

Manet van Montfrans

Résumé

Dans Parc Sauvage (2008), récit apparemment simple de Jacques Roubaud, un des jeux favoris des deux enfants protagonistes, vivant sous la menace des rafles allemandes, consiste à communiquer par messages secrets. L’agencement des lettres, syllabes ou mots par lesquels ces messages sont résumés en fin de chapitre s’avère obéir à une contrainte oulipienne. Si le lecteur familier de Roubaud reconnaît certains faits de la vie de celui-ci, le texte ne saurait se lire comme un récit d’enfance autobiographique. Le rapprochement de Parc Sauvage avec d’autres récits situés à la même époque permet de constater que Roubaud s’y livre à une déambulation mémorielle dans laquelle la mise par écrit de ses souvenirs d’enfance les fait changer sans cesse de forme. Ce rapprochement révèle également à quel point le goût des formes oulipiennes ou autres dispositifs formels dépasse chez Roubaud le champ de l’expérimentation ludique.

No Access

The New Georgics

Rural and Regional Motifs in the Contemporary European Novel

Series:

Edited by Liesbeth Korthals Altes and Manet van Montfrans

The human condition in rural, provincial locations is once again gaining status as a subject of European ‘high fiction’, after several decades in which it was dismissed on aesthetic and ideological grounds. This volume is one of the first attempts to investigate perspectives on local cultures, values and languages both systematically and in a European context. It does so by examining the works of a variety of authors, including Hugo Claus, Llamazares, Bergounioux and Millet, Buffalino and Consolo, and also several Soviet authors, who paint a grim picture of a collectivized – and thus ossified – rurality. How do these themes relate to the ongoing trend of globalization? How do these works, which are often experimental, connect – in their form, topics, language and ideological subtext – to the traditional rural or regional genres? Far from naively celebrating a lost Eden, most of these ‘new Georgics’ reflect critically on the tensions in contemporary, peripheral, rural or regional cultures, to the point of parodying the traditional topoi and genres. This book is of interest to those wishing to reflect on the dynamics and conflicts in contemporary European rural culture.
No Access

Edited by J.Th. Leerssen and Manet van Montfrans

No Access

Edited by J.Th. Leerssen and Manet van Montfrans