Search Results

Series:

Marie-Pierre Cattino

Résumé

La méfiance de l’approximatif, recherche constante d’un temps ineffable : Marguerite Duras propulse de petites choses jusqu’aux grands événements de l’Histoire. Elle accouche dans le noir d’une nuit des mots avant qu’ils ne deviennent théâtre. Car la parole libérée est celle du silence de la maison, d’un regard perdu, d’un stylo qui accroche le sens, pour cela l’écriture est comme au premier jour, sans réponse, énigmatique. Au-delà d’une ouverture (par le cri et le hurlement silencieux), son théâtre nous apprend la résurgence, le ressassement. Il est une apostrophe à la vie, tournant le dos aux préjugés ordinaires.