Search Results

You are looking at 1 - 4 of 4 items for

  • Author or Editor: Pierino Gallo x
  • Search level: All x
Clear All
In: Transatlantische Aufklärung
Author:

Résumé

Comme beaucoup de chercheurs l’ont démontré, l’Histoire des deux Indes est, de par sa vocation, un texte magmatique, dans lequel se font entendre les croyances de l’auteur, à travers des projections (linguistiques et fictionnelles) prêtes à montrer le chemin à prendre ou, encore, les principes à valider. Ces projections, qui plus est, sont investies de fonctions spécifiques : en se servant des appuis de l’éloquence, elles parasitent le récit et en définissent le but ; par ce biais, enfin, elles confèrent au discours une épaisseur argumentative, une dimension idéologique qui influence le lecteur. La voix du narrateur se trouve dès lors amplifiée, renforcée, irradiée, par une série d’« épiphanies » qui appellent au décryptage. Attentif aux informations que tout cela peut livrer sur l’œuvre de Raynal, cet article examine l’itinéraire que trace, dans l’Histoire des deux Indes, la posture énonciative du philosophe (attribuable tantôt à l’abbé tantôt à Diderot), en interrogeant ses réémergences dans les portraits de l’Européen et du Sauvage (à entendre, ce dernier, dans le sens d’habitant du Nouveau Monde). Plus fictives que réelles, ces figures permettent à l’écrivain, ou plutôt aux écrivains, de méditer sur l’Histoire, tout en passant du fait narré à son interprétation, du récit historique à sa réception morale et philosophique.

In: Histoire des deux Indes
In: Histoire des deux Indes
Editor:
Le statut polygraphique et la structure hétérogène de l’Histoire des deux Indes invitent à réexaminer les méthodes et les stratégies employées par les rédacteurs, et amènent à lire le texte dans une double perspective : celle dictée par la tradition historiographique et celle suggérée, en parallèle, par les intrusions du discours philosophique. C’est ce dernier aspect que tâchent d’interroger les études ici réunies, en mettant l’accent sur le recyclage des sources et le croisement des voix textuelles (ce qui finit par « mettre en scène » une pluralité de visions sur les thématiques traitées), sur les phénomènes rhétoriques utilisés par les auteurs (apostrophes, commentaires, dialogues fictifs et apartés), et/ou sur les figures qui marquent la narration d’une polyphonie subjective.

The polygraphic status and the heterogeneous structure of the Histoire des deux Indes invite us to re-examine the methods and strategies employed by the editors, and lead us to read the text from a double perspective: that dictated by the historiographical tradition and that suggested, in parallel, by the intrusions of philosophical discourse. It is this latter aspect that the articles gathered here attempt to examine, focusing on the recycling of sources and the crossing of textual voices (which ends up "staging" a plurality of visions on the themes treated), on the rhetorical phenomena used by the authors (apostrophes, commentaries, fictitious dialogues and asides), and/or on the figures that mark the narrative with a subjective polyphony.