Search Results

L’oeuvre de Renaud Camus compte plus de cinquante titres dans une dizaine de genres différents. Son journal, qui se poursuit depuis une bonne vingtaine d’années, combine le récit d’une intimité émouvante avec une vue riche et perspicace de la société d’aujourd’hui. Ses romans proposent des fictions baroques où le goût de l’aventure et l’inspiration du jeu donnent le ton. La rubrique ‘topographie’ propose d’extraordinaires voyages de découverte dans plusieurs régions de la ‘France profonde’. Son site sur le ‘WEB’ est un des plus originaux dans le domaine littéraire. Autour de ces pôles gravitent d’autres textes, de méditation et de plaisir, de deuil et de réflexion. Le lien à la fois universel et très personnel qui réunit toutes ces écritures est marqué par la vivacité et l’impulsion du désir. Pour la première fois la présente étude tente de donner une vue d’ensemble de la production camusienne en prenant comme point de départ la figure d’Eros et en orientant l’exploration suivant les nombreuses pistes qui séduisent le lecteur enthousiaste .
S'enracinant dans une théorie du nouveau roman à la fois explicite et ouverte, contestataire mais par là même plongée dans une autocritique indéfiniment déstabilisante et redynamisante, l'oeuvre d'Alain Robbe-Grillet ne cesse de se transformer, de se redéfinir dans un devenir ontologico-scriptural rigoureux et jubilant. Acte et lieu d'ambivalences et de plurivalences foisonnantes, site d'une circulation vertigineuse des signes et symboles du désir aux prises avec sa mortalité, cette oeuvre devient le lieu d'errance par excellence des fantasmes, rêves, pulsions, 'fictions' et fétiches obsessionnels qui peuplent la psyché, le(s) miroir(s) enchanté(s) d'une conscience auctoriale exemplairement autoréflexive. L'étude exceptionellement pénétrante, brillante même, de Sjef Houppermans, choisissant de privilégier les derniers textes d'une production littéraire étonnamment diversifiée, réussit à en révéler le caractère richement transgressif, transférentiel, transgénérique, le principe de dissémination, d'indécidabilité, de différ ance qui l'anime, qui en oriente et en fixe les traces tout en les libérant, les déconstruisant, les ouvrant à leur mouvance autobiographique.
De La Mise en scène et Le Maintien de l'ordre jusqu'à Déconnection, Outback ou l'arrière-monde et au-delà, l'oeuvre aujourd'hui vaste et labyrinthique, de Claude Ollier est considérée comme une des plus richement novatrices des quarante dernières années. Fondée sur une poétique de l'éclatement de l'unité de la personne/du personnage, sur une esthétique du non-fixe, de l'illimité, de la question généralisée dans l'ubiquité de ses pertinences, sur une appréciation du rôle déterminant mais incompris du langage dans l'expérience de l'être, l'oeuvre d'Ollier s'élabore, consciente de ses tensions implicites mais planant magistralement sur elles, entre échec et jeu (d'échec/s), réel insaissable et saisie onirique, phantasmatique, imaginaire, entre le haut sérieux de tout ce qui est troué, futile, déroutant et ce qui, par le biais du champ transférentiel de l'écrit, permet ironiquement mais sûrement de tout replénifier. C'est ainsi, comme l'explique Sjef Houppermans dans cette très belle étude d'une oeuvre à la fois difficile et exemplaire, qu'un nouveau pacte entre livre et lecteur/lectrice, et auteur peut-être aussi, parvient à s'établir. Si le livre n'est pas le lieu idéal d'une vraie vie, la vraie mort, celle du désir, réussit à se différer indéfiniment dans ces beaux fuzzy sets que sont les créations admirables de Claude Ollier.
Samuel Beckett & Compagnie est l’histoire d’une quête infinie à la recherche de l’autre.
L’autre tel qu’il échoit dans les textes, surgit dans les figures théâtrales, se faufile parmi les ombres. Cette Compagnie sera mal vue et mal dite avant de s’évader « Cap au Pire ».
La Compagnie, c’est aussi Marcel Proust, Claude Simon, Robert Pinget, Christian Oster, Gilles Deleuze.
De Madame de Lafayette à Régine Detambel et de Jean de La Fontaine à Jean Echenoz
Lectures du désir: à la recherche de la singularité spécifique des fictions telle que le désir la façonne.
Lectures du désir: une approche des textes qui part du désir qu'ils font naître.
Dans l'oscillation entre ces deux pôles veut se profiler une voie de lecture qui explique et qui enthousiasme, qui guide et qui fait errer.
Lectures du désir: un chiminement critique où la philosophie et la psychanalyse accompagnent l'exégèse littéraire.
Lectures du désir: Madame de Lafayette, Jean de La Fontaine, Vivant Denon, Jacques Cazotte, Isabelle de Charrière, Eugène Fromentin, Robert-Louis Stevenson, Raymond Roussel, Marcel Proust, René Char, Marguerite Yourcenar, Samuel Beckett, Claude Simon, Alain Robbe-Grillet, Renaud Camus, Jean Echenoz, Régine Detambel.
A la Recherche du temps perdu de Marcel Proust est en premier lieu une construction complexe. La composition y est au service du désir, car elle seule permet de faire apparaître la vérité de l’inconscient qui ne saurait s’exprimer par des efforts de mémoire ou par des esquisses psychologiques, mais bien par des figures telles que le cercle, l’ellipse ou l’étagement. Ce sont des formes dynamiques qui surgissent et reviennent, qui tournent et montent, acte de perlaboration au service de l’inconscient dont seules les traces mouvantes permettent de deviner la pertinence.
Du premier au onze août 2005 a eu lieu au Centre International de Cerisy en Normandie le Colloque Présence de Samuel Beckett dont vous trouverez ici le reflet. Depuis la mort de Samuel Beckett l’intérêt que suscite son œuvre n’a cessé de croître, non seulement pour ce qui concerne les recherches littéraires, mais également dans les domaines du théâtre, du cinéma, de la musique et des études d’esthétique et de philosophie. Plusieurs grandes manifestations ont réuni ces quinze dernières années les spécialistes ainsi que les amateurs de son œuvre dans des villes telles que La Haye, Berlin, Sydney, Dublin et, en France, à Strasbourg et à Rennes. A côté des études anglophones, la critique française a suivi sa propre voie en se renouvelant suivant les méthodes et les contextes idéologiques.
Le Colloque Présence de Samuel Beckett s’est proposé, à la veille du centenaire de la naissance de l’auteur, de faire le point sur l’importance de l’œuvre de Beckett aujourd’hui en tenant compte de l’apport de la recherche internationale. Une bonne trentaine de conférences, répartie sur la décade traditionnelle de Cerisy que mérite bien un auteur de l’envergure de Samuel Beckett, ont proposé des lectures et des sujets de discussion autour des thèmes majeurs de l’œuvre beckettienne : ses racines dans le passé, sa portée culturelle et artistique, sa dimension philosophique et esthétique, ses interférences avec d’autres cultures et d’autres formes d’art, son influence enfin sur les générations suivantes en France et à l’étranger.
In: Samuel Beckett Today / Aujourd'hui