Search Results

You are looking at 1 - 10 of 44 items for :

  • All: "hybridity" x
  • Primary Language: French x
Clear All

Series:

Volume-editor Marc Hersant and Catherine Ramond

Series:

Sabine Quiriconi

contemporaines. J’en retiendrai trois : le développement des pratiques interrogeant la dimension performative du théâtre, la percée d’expériences esthétiques explorant, par les technologies numériques, de nouveaux registres de présence et la multiplication, sur les plateaux, de divers modes d’hybridation. Le

Series:

Edited by Marc Hersant and Catherine Ramond

La représentation de la vie psychique dans les récits factuels et fictionnels de l’époque classique rassemble des études de spécialistes de l’histoire (au sens large, incluant les Mémoires ou l’autobiographie) et de la fiction narrative des XVIIe et XVIIIe siècles. Cet ouvrage traite une question théorique rarement appliquée à la première modernité : l’entrée dans l’intériorité des personnages, ce que Dorrit Cohn a appelé la « transparence intérieure », est-elle réservée à la seule fiction ? Permet-elle d’établir une ligne de partage claire entre récit factuel et récit de fiction à une époque où se multiplient des catégories mouvantes et hybrides telles les pseudo-mémoires, les romans-mémoires ou les nouvelles historiques ?

Series:

Michel Sirvent

Après une introduction synthétique offrant une vue d'ensemble de l'œuvre de Georges Perec et de sa réception critique, le livre met en lumière la diversité des genres, des registres et des stratégies d'écriture pratiqués par l'auteur de La Vie mode d'emploi. L'enjeu dépasse les questions souvent débattues du mélange des genres, du métissage ou de l'hybridation. Il s'agit avant tout de dialogues, de la prise en compte des différences radicales des discours en présence, notamment entre fiction et autobiographie. Face à une œuvre foncièrement polymorphe, l'approche se veut multipolaire et résolument ouverte, refusant toute clôture générique, thématique ou biographique. Ainsi, l'examen approfondi d'un livre comme W ou le souvenir d'enfance éclaire la complexité des relations entre texte et péritexte. L'accent mis sur le montage de récits antithétiques donne lieu à une approche comparatiste: de Faulkner à Barthes et Robbe-Grillet. L'importance accordée au dialogue des genres permet d'inscrire l'œuvre dans le contexte plus large de la Nouvelle Autobiographie. Souligner le rôle primordial des contraintes ouvre sur des problèmes théoriques relatifs aux différentes stratégies de lecture mises en jeu. La nouvelle place donnée à l'espace textuel conduit à réfléchir sur un aspect longtemps négligé de la poétique perecquienne : la dimension scriptographique. Celle-ci n'est plus perçue comme une composante externe et contingente (paratextuelle), mais participe pleinement de la textualité de l'œuvre.

Series:

Maria Patera

In Figures de l’épouvante grecques de l’antiquité au présent, Maria Patera examines an unfamiliar aspect of the Greek pedagogy of fear, illustrated by narratives about four Greek terrifying figures: Lamia, Mormô, Gellô and Empousa. These female bogeys belong to the children's world. Each of those figures provokes fear in a particular way, according to its own characteristics (metamorphosis, hybridity, cannibalism, etc.). By means of a diachronic comparison of the ancient figures with their Byzantine and modern Greek namesakes, each of them is assigned a proper position within its specific historical, cultural, and religious context.

Dans Figures de l’épouvante grecques de l’antiquité au présent, Maria Patera examine un aspect mal connu de la pédagogie grecque, celui de la peur, illustré à travers des récits principalement destinés aux enfants à propos des épouvantails Lamia, Mormô, Gellô et Empousa. Ces quatre figures féminines appartiennent aux chambres enfantines et aux contes de bonnes femmes. Chacune d’entre elles matérialise un aspect de l’épouvante à travers ses façons d’agir et ses traits caractéristiques (métamorphose, hybridité, anthropophagie, etc.). Un examen diachronique permet de comparer les personnages anciens à leurs homonymes byzantins et néo-grecs et de déterminer leurs fonctions respectives dans chaque contexte historique, religieux et culturel donné.

Series:

Martine Clouzot

citer un livre –n’étant certes pas un psautier –, mais qui est l’un des rares exemplaires de la Métaphysique d’Aristote 22 enluminé de motifs musiciens : dans les rinceaux, les jongleurs, les hybrides et les bêtes dansent et se contorsionnent en jouant d

Series:

Denise Aron-Schröpfer

Résumé

L’article Le Silence des Musica(s) montre comment le lecteur/spectateur du XXI e siècle quitte la posture assignée au lecteur du XX è siècle pour inventer avec la maturation du temps, de nouveaux protocoles qui permettent de mettre à jour dans l’œuvre de Marguerite Duras, l’intuition qu’elle a eue des tendances majeures du théâtre contemporain. Plus précisément, la mise en parallèle aujourd’hui des écritures de La Musica, La Musica Deuxième, ainsi que du film du même nom montre les déplacements qui se sont opérés par rapport à la forme canonique du texte dramatique portant en gestation les éléments de modernité que sont entre autres, le silence visuel, le partage des voix, l’écriture de plateau ainsi que l’hybridation des genres.

Series:

Charlène Deharbe

Tout semble opposer le théâtre au récit de soi. Le premier se rattache aux arts du spectacle, tandis que le second relève de l’intime. Genre littéraire emblématique du XVIIIe siècle, le roman-mémoires invite à dépasser cette opposition. S’il place l’expérience vécue au cœur de son écriture, il s’approprie également le langage de la scène comique ou tragique au profit d’une fiction de l’intériorité. Ce livre montre ce que le roman-mémoires doit au théâtre, en étudiant comment son écriture s’élabore à partir de différents emprunts et procédés caractéristiques de la scène. En s’inventant au sein d’une culture dominée par le goût du spectacle, ce genre lègue ainsi à la littérature à venir les éléments constitutifs d’un langage de l’intime.

Theatre and fictional memoir are supposedly opposites: the former has to do with the performing arts, while the latter focuses on the intimate side of life. A literary genre emblematic of the eighteenth century, fictional memoir invites readers to move beyond this assumption. Although lived experience is at the heart of the memoir, such fiction also appropriates the language of comedy or tragedy for the benefit of a novel of interiority. This book highlights fictional memoir’s debt to the theatre, while examining how its writing developed based on various borrowings and processes characteristic of the stage. By self-inventing within a culture dominated by enthusiasm for stage performance, this genre thereby endowed future literature with the constitutive elements of a language of the intimate.

Pellat, Ch.

cependant une tendance à tirer du côté de la mère. C’est Ḳārūn (Coré; voir al-Damīrī) ou Ṭahmūrat̲h̲ (voir al-Ṭabarī/Balʿamī, trad. Zotenberg, I, 101) qui aurait été le premier à provoquer cette hybridation, mais le Ḳurʾān (XVI, 8) attribue naturellement la création du mulet à Dieu. Muḥammad lui