Search Results

You are looking at 1 - 10 of 32 items for :

  • All: "presentism" x
  • Literature and Cultural Studies x
  • Primary Language: French x
Clear All

Series:

Edited by Henk Hillenaar

Il y a soixante ans Ely Carcassonne fit paraître son ?Etat présent des études sur Fénelon, ouvrage qui a rendu de très grands services à tous ceux qui depuis lors ont écrit sur l'archevêque de Cambrai. Carcassonne, mort peu de temps après, aurait sans doute été heureusement surpris s'il avait pu connaître la richesse des travaux qui ont suivi les siens ce dernier demi-siècle. L'état présent des travaux sur Fénelon n'est plus du tout en 1999 ce qu'il était en 1939. La bibliographie assez impressionnante que René Faille a rédigée pour ce volume en fait foi.
La publication de la Correspondance de Fénelon , achevée en 1999, dont les Tables paraîtront sous peu, puis celle des Oeuvres de Fénelon dans la Bibliothèque de la Pléiade constituent sans doute l'aboutissement de ce nouvel élan des études féneloniennes, dont Jean Orcibal et plus tard Jacques Le Brun ont été les principaux instigateurs. Leurs éditions critiques forment aussi le point de départ des recherches qu'une nouvelle génération de chercheurs, avec d'autres centres d'intérêt et d'autres orientations de travail, va entreprendre ou a déjà entrepris.'où l'idée de faire, plus d'un demi-siècle après l'ouvrage d'Ely Carcassonne, un Etat présent des travaux sur Fénelon II , dans l'espoir qu'un tel recueil pourra rendre à cette nouvelle génération des services analogues à ceux qu'a fournis le fameux Etat présent de Carcassonne à leurs prédécesseurs. Mais ce que ce dernier avait fait tout seul, est devenu en 1999 le travail d'une équipe de 'féneloniens'. Les différents membres de cette équipe ont eu une double tâche: dire ce qui leur paraissait essentiel dans le domaine qui leur avait été confié et, surtout, donner un aperçu historique et critique des travaux parus dans ce même domaine ces soixante dernières années. On verra que certains auteurs se sont surtout arrêtés au premier objectif. Il n'empêche que dans son ensemble ce recueil contient d'abord l'histoire de ce qui s'est fait, ce dernier demi-siècle, autour de l'oeuvre de l'archevêque de Cambrai. Nous espérons que, dans cette qualité avant tout, il pourra être utile aux lecteurs.
Pour leur délibérations, les auteurs de cet ouvrage se sont réunis, à Groningue, aux Pays Bas, en juin 1999, trois cents ans après la parution de Télémaque , trois cents ans également après la condamnation des Maximes des saints . Ce recueil est donc aussi quelque peu une commémoration.

« Ut philosophia poesis »

Etudes sur l’oeuvre de Jeanne Hyvrard

Series:

Edited by Jean-François Kosta-Théfaine

Les articles inédits réunis dans le présent volume ont au moins deux objectifs majeurs qui se complètent et se croisent à la fois. Le premier, de par la diversité des thèmes abordés, permet de donner des pistes supplémentaires afin d’éclairer l’oeuvre hyvrardienne. Le second offre, autant que faire se peut, une ébauche sinon un cheminement de la pensée hyvrardienne puisque les contributions de ce recueil portent tant sur des livres anciens que récents de Jeanne Hyvrard. L’ouvrage est complété par une bibliographie des écrits et critiques de et sur l’oeuvre de Jeanne Hyvrard.

Series:

Richard E.F. Straub

Au service de Philippe le Bon, duc de Bourgogne de 1419 à 1467, David Aubert en a été l'un des escripvains les plus fameux. Son nom figure dans de nombreux manuscrits de luxe comptant parmi les chefs-d'oeuvre conservés à la bibliothèque ducale. Il s'agit souvent de grands cycles épiques en prose telles L'Histoire de Charles Martel et de ses successeurs ou les Croniques et Conquestes de Charlemaine.
La présente étude réunit pour la première fois la totalité de la production attribuable à l'escripvain du duc. Les manuscrits provenant de son atelier sont décrits et présentés en fonction de leur datation, de leur commanditaire, de leur lieu de production, de leur contenu et de leurs caractéristiques formelles. Il s'en dégage une vision de la vie et des multiples activités de David Aubert, dont la profession ressemblait à celle d'un éditeur moderne avant la lettre.

Series:

Jan Baetens

Ce livre donne pour la toute première fois un aperçu de la littérature française à contraintes en prose. Contrairement à un préjugé tenace, écrire à contraintes n’est pas seulement une pratique poétique, mais touche également au genre apparemment le plus « libre » qui soit, le roman. Combinant analyse théorique et microlecture stylistique, le présent ouvrage passe en revue l’essentiel des auteurs et des livres qui explorent ce domaine, parfois très connu (Jacques Roubaud, Claude Ollier, Robert Pinget, par exemple), parfois plus confidentiel (Jean Lahougue, Bernard Colin, Jean-Benoit Puech, notamment). Dans le sillage du travail réalisé par Jan Baetens dans le cadre de Formules, la revue des littératures à contraintes, cette étude s’intéresse aussi de très près à toute une série de figures rhétoriques dont le roman à contraintes fait un usage systématique.

Series:

Edited by Paul Pelckmans and Jan Herman

Prévost journaliste se souvenait volontiers qu’il était aussi romancier. Les récits brefs qu’il multiplie dans ses périodiques se limitent quelquefois à un copieux paragraphe et amorcent ailleurs, au long de quelque cinq ou six numéros, de petits feuilletons. Dispersés au hasard d’une copie abondante et souvent pressée, ils paraissaient, dès la seconde moitié du XVIIIe siècle, assez remarquables pour faire l’objet de plusieurs éditions séparées: les premiers lecteurs ont dû y reconnaître comme un condensé du génie de Prévost romancier.
La critique prévostienne, pourtant, n’avait jamais vraiment fait un sort à cet ensemble disparate, dont le présent recueil propose une première prospection systématique. Les récits brefs de Prévost, du coup, se profilent, aux lisières du romanesque et du journalistique, comme un véritable laboratoire poétologique aménagé par un virtuose de la réécriture; ils consonent aussi bien avec ses préoccupations éclairées qu’avec ses angoisses les plus profondes, où bon nombre des études ici rassemblées engagent à découvrir certain envers obscur des Lumières.

Series:

Jean-Michel Devésa

Cette étude tente de définir le fonctionnement d'une écriture apparentée au discours et au soliloque. Cette production profondément ancrée dans le vécu de René Crevel semble avoir évolué de la représentation vers le pamphlet et la diatribe.
Crevel a ainsi glissé d'un scripteur projetant sur un personnage central ses espoirs et ses rancoeurs à une composition plus rhapsodique de ses fictions. D'une publication à l'autre, l'économie générale de ses livres s'est modifiée. L'organisation de ses récits, procédant par emboîtements, s'est de plus en plus tramée d'oralité. L'univers diégétique s'est rempli d'une multitude croissante de personnages montrés dans l'indigence de leurs bavardages. Ce roman de plus en plus proféré fait songer aux efforts de Louis-Ferdinand Céline qui, au même moment, s'empoyait lui aussi à couler dans un français parlé les tonitruantes illusions d'une humanité en proie à la guerre sociale. Toutefois, Crevel refusait de se condamner à l'impuissance pour se tourner, dans la clameur et le tranchant de son interpellation, vers un public dont il ne pouvait imaginer qu'il était définitivement couché.
En ne se préoccupant ni des interdits d'André Breton ni des conventions que le réalisme et le naturalisme avaient consacrées, Crevel a donné forme à des livres nés de la difficulté d'être.
Le présent essai refuse par conséquent de dissocier la geste romanesque de René Crevel de sa trajectoire individuelle. Il vise de ce fait à dégager une perspective de lecture cohérente d'une production qui nourrit encore de nombreux malentendus.

Olivier Rolin

Littérature, histoire, voyage

Series:

Edited by Luc Rasson and Bruno Tritsmans

L’œuvre d’Olivier Rolin n’a pas encore eu droit à l’attention critique qu’elle mérite, sans doute parce qu’elle occupe une place à part dans le paysage littéraire contemporain. Né en 1947, ancien maoïste, ancien journaliste, auteur depuis 1983 d’une œuvre exigeante composée de romans et de récits de voyage, Olivier Rolin a obtenu en 1994 le prix Fémina pour Port-Soudan, roman qui lui a valu la reconnaissance du grand public. Le succès récent de Tigre en papier (2002, prix France Culture) n’a fait que confirmer le talent du romancier.
Au sein d’une production romanesque marquée par le minimalisme et par l’écriture post-naturaliste, les textes de Rolin frappent par leur écriture riche, foisonnante, baroque, à la syntaxe tourmentée. Ces romans renâclent, en plus, à prendre acte d’un monde aseptisé, purgé de tout sens tragique, refoulant le rapport à l’Histoire : les textes roliniens sont un exercice d’anamnèse. C’est dans cette mesure-là qu’ils se proposent comme une réflexion sur l’Histoire et qu’ils exercent une fonction critique, car le présent y est toujours perçu de façon mélancolique comme le très pâle reflet d’un passé prestigieux.
Ce recueil réunit les contributions de quelques lecteurs qui partagent un même intérêt pour cette œuvre singulière dont ils essaient de cerner la spécificité. Dans un entretien inédit, Olivier Rolin retrace lui-même son parcours qui peut se lire comme un acte de foi dans le pouvoir de l’écrivain à retenir quelque chose du temps qui passe.

Series:

Edited by Sjef Houppermans, Nell de Hullu-van Doeselaar, Manet van Montfrans and Sabine van Wesemael

Series:

Edited by Murielle Lucie Clément

Andreï Makine est né à Krasnoïarsk en Sibérie. Son quatrième roman, Le Testament français (1995) lui a valu la reconnaissance internationale. Les auteurs de ce recueil s’attachent à sonder la poétique et la symbolique makiniennes dans des analyses méticuleuses, en se concentrant notamment sur les dix premiers romans. Les approches méthodologiques – psychanalytiques, sociologiques, culturelles, historiques, poético-rhétoriques, interdisciplinaires, musico-littéraires – offrent des angles de lecture jusque-là négligés et ouvrent des pistes inédites de recherche future pour l’œuvre de cet auteur essentiel de la littérature contemporaine française. Le présent ouvrage réunit, en outre, des articles sur les romans encore peu analysés.

Series:

Edited by Kajsa Meyer

Des manuscrits qui nous ont transmis le chef-d'oeuvre de Crestien de Troyes, la copie de Guiot est considérée comme étant la plus importante, encore que sa fidélité envers le texte présumé de Crestien ait été controversée. La qualité des textes critiques, établis à base de cette copie, a été, également, contestée. Avec ce volume, un fac-similé intégral et une transcription diplomatique du manuscrit sont présentés au public pour la première fois. Notre édition comporte une description du manuscrit, des notes relatives aux habitudes du copiste, des tables analytiques et la liste complète des manuscrits et des éditions. De nombreuses notes critiques proposent des variantes textuelles et rappellent les résultats des études antérieures. Finalement, le classement des manuscrits conservés et les méthodes éditrices utilisées sont résumés, et les éditions parues 1887-1994 sont commentées.