Search Results

You are looking at 1 - 10 of 33 items for :

  • All: "modèle" x
  • Literature, Arts & Science x
  • Criticism & Theory x
Clear All

Series:

Edited by Isabelle Roussel-Gillet and Évelyne Thoizet

Dirigé par Roussel-Gillet et Evelyne Thoizet, La miniature, dispositif artistique et modèle épistémologique s’interroge sur les nouvelles fonctions de la miniature à la croisée des arts, de l’architecture, de la littérature, des sciences et des techniques, depuis le début des années 1960. Ludique, cognitive, didactique, la miniature permet d’abord d’approcher, de comprendre et de dominer la complexité du réel (maquette, modèle réduit, maison de poupée, diorama, aquarium, etc.) mais elle constitue aussi une œuvre d’art à part entière qui change notre rapport au monde et modifie notre regard. Contrairement au fragment et au détail, souvent étudiés, elle représente l’objet dans sa totalité en changeant d’échelle, et ouvre la connaissance et l’imagination à de nouveaux mondes.

Co-edited by Isabelle Roussel-Gillet and Evelyne Thoizet, La miniature, dispositif artistique et modèle épistémologique focuses on the new functions of the miniature at the crossroads of visual arts, architecture, literature, technology and sciences since the early 1960s. Playful, cognitive or didactic, the miniature (as model, dollhouse, aquarium, diorama…) allows us to approach, understand and perhaps dominate a complex reality. Many contemporary artists consider the miniature as a fully-fledged work of art which changes our relationships with the world and modifies our perception. Contrary to the often-studied detail, ornament or fragment, the miniature provides a complete vision of the depicted object in a different scale, and opens knowledge and imagination to new worlds.

Series:

Isabelle Tremblay

un modèle à imiter et procure le soutien nécessaire pour assumer la responsabilité de mère éducatrice. Le discours sur ses enfants est l’occasion pour la narratrice de Mlle Poulain de Nogent Poulain de Nogent, Mademoiselle d’éprouver l’idée qu’elle se fait de son rôle de mère et du soutien de son

Series:

Hermes Salceda

partie, un récit à énigme ou que 53 Jours soit fondamentalement construit sur le modèle du polar confirment amplement l’attirance de Perec pour le polar 3 . Un tel engouement nous semble très lié à la possibilité que le genre ouvre de narrativiser une énigme proprement textuelle et au jeu dans lequel

Series:

Joanna Rajkumar

malade, comme symptôme d’une société malade, repose sur une conception organiciste, dont le modèle socio-politique et artistique s’effondre dans la seconde moitié du XIX e siècle. Le signe, qui engage le corps — réel, imaginaire, symbolique — fonctionnant sans doute toujours à la fois comme symptôme et

Series:

Isabelle Tremblay

’elle « trouve peu de charmes d’être aimée d’un fou 115 », Fanni Butlerd ignore les propos de son amant et lui écrit : « va te promener avec tes plaintes 116 ». D’autres invoquent leur supériorité affective et se posent comme modèle à imiter. C’est le cas de la narratrice d’Anne Ferrand Ferrand, Anne de

Series:

Isabelle Tremblay

d'Hurly, Marquise de tente effectivement de faire correspondre son interlocuteur au modèle qu’elle affectionne. Tandis que la Duchesse de Crébillon Crébillon, Claude-Prosper Jolyot de fils fait poindre la menace pour gagner son amant à son opinion 106 , celle d’Edme Boursault Boursault, Edme

Series:

Hermes Salceda

modèle vernien est l’exemple même de ce genre de choix ( Cf. Hermes Salceda, « Le Style-Roussel », La Revue des lettres modernes. Raymond Roussel 2 , Anne-Marie Amiot et Christelle Reggiani éds, Caen, Minard, 2004, p. 175-198). 37 Marc Parayre a montré avec des exemples abondants comment La

Series:

Christophe Ippolito

gardent ny ordre ny temps 5 ». Le nom d’Hélène évoque Hélène de Surgères, la jeune suivante de Catherine de Médicis qui est supposée être son modèle et l’objet de sa cour poétique, il nous rappelle aussi l’héroïne épique d’Homère (et Homère reste un modèle indépassable pour Ronsard et ses contemporains 6

Series:

Edited by Anne Carlier, Véronique Lagae and Céline Benninger

Le temps est structuré à l'image de nos facultés de compréhension. Il en résulte la dissymétrie, bien connue, entre passé et futur : à la différence des faits à venir, les faits révolus possèdent déjà le statut de réalité et sont de ce fait accessibles à la connaissance. Aussi les langues ont-elles développé un dispositif particulièrement riche de formes permettant de localiser avec précision les situations passées, permettant également de spécifier le mode de déroulement de ces situations. Cette richesse caractéristique du domaine du passé trouve un reflet dans le présent volume, réunissant des contributions à la troisième édition du colloque Chronos, qui s'est tenue à Valenciennes les 29 et 30 octobre 1998.