Search Results

You are looking at 1 - 2 of 2 items for :

  • All: "presentism" x
  • French & Francophone x
  • Social Sciences x
Clear All

Series:

Roland A. Champagne

Reading a text is an ethical activity for Emmanuel Levinas. His moral philosophy considers written texts to be natural places to discover relations of responsibility in Western philosophical systems which are marked by extreme violence and totalizing hatred. While ethics is understood to mean a relationship with the other and reading is the appropriation of the other to the self, readings according to Levinas naturally entail relationships with the other. Levinas's own writings are often frought with the struggle between his own maleness, the concerns of feminism, and the Judaism that marks his contributions to the debates of the Talmud. This book uses male feminism as its perspective in presenting the applications of Levinas's ethical vision to texts whose readings have presented moral dilemmas for women readers. Levinas's philosophical theories can provide keys to unlock the difficulties of these texts whose readings will provide models of reading as ethical acts beginning with the ethical contract in Song of Songs where the assumption of a woman writer begins the elaboration of issues that sets a male reader as her other. From the reader's vantage point of seeing the self as other, other issues of male feminism become increasingly poignant, ranging from the solicitude of listening to Céline (Chapter 2), the responsibility for noise in Nizan (Chapter 3), the asymmetrical pattern of face-to-face relationships in Maupassant (Chapter 4), the sovereignty of laughter in Bataille and Zola (Chapter 5), the call of the other in Italo Svevo (Chapter 6), the Woman as Other in Breton (Chapter 7), the ethical self in Drieu la Rochelle (Chapter 8), the response to Hannah Arendt (Chapter 9), and the vulnerability of Bernard-Henri Lévy (Chapter 10). The male feminist reader is thus the incarnation of the struggle at the core of the issues outlined by Levinas for the act of reading as an ethical endeavor.

Series:

Nathalie Roelens

Tout le monde en conviendra : lire n'est pas une activité de tout repos. La vue y est certes sollicitée, et même d'emblée, mais c'est pour aussitôt s'éclipser. S'il était purement vu, le texte (dans son sens étendu d'objet de l'interprétation) ne serait pas encore lu. La lecture proprement dite aura lieu dès l'instant où je cesse de voir ce qui m'est donné à voir pour me faufiler au-delà. J'embrasse à présent une réalité tri-dimensionnelle, je deviens le texte et le texte m'épouse, je flaire et je ressens, j'hallucine et je jubile, bref : je lis. La lecture sera synesthésique ou ne sera pas. Mon voyeurisme n'est plus trivial mais absolu. Or ce don de voyance que je m'accorde pour pallier mon aveuglement du départ n'est pas sans risques : je ne suis à l'abri ni de la méprise ni de la foi aveugle. Et c'est là le côté ironique de toute lecture. On a beau s'investir dans l'oeuvre, tôt ou tard l'enchantement sera rompu. Je me vois en train de lire, donc je ne lis plus. Le texte me renvoie soudain à mes propres limites. Il n'empêche que cet ébranlement du sujet soit souvent déclencheur d'une expérience esthétique, expérience qui porte également un enseignement : la lecture aujourd'hui engage quiconque s'y adonne à être prêt à abdiquer à chaque instant ou, du moins, à respecter l'illisible et l'inappropriable.
L'aboutissement de ce travail ce confond avec son présupposé majeur : inutile de vouloir maintenir le clivage entre lecture textuelle et lecture tout court (d'une image, du monde, d'un corps désiré, etc.), ce sont leurs empiètements qui restituent à ce geste ancestral et sans doute universel son souffle et son ampleur. Des scènes de perception entravée, lacunaire ou défectueuse, glanées dans le patrimoine littéraire et plastique contemporain (Proust, Cocteau, Michaux, Calvino, Manganelli, De Chirico, Alechinsky, Fuentes, Biély, Nabokov, Gombrowicz et tant d'autres) et appréhendées comme autant de simulacres de l'expérience de lecture, nous ont permis de cerner l'activité lectorielle au plus proche des textes.