Search Results

You are looking at 1 - 10 of 55 items for :

  • All: "presentism" x
  • Morphology & Syntax x
  • Indo-European Languages x
Clear All

Language: Usage and Description

Studies presented to N.E. Osselton on the occasion of his retirement

Edited by Ingrid Tieken-Boon van Ostade, John Frankis and Colin Ewen

Series:

Edited by Pierre Goffic

Le « présent » , terme équivoque : temps vécu (étroit comme l'instant ou large comme l'actualité) et/ou paradigme linguistique (en français)... Pointer l'ambiguïté ne suffit pas à l'exorciser ! Et en quoi ou comment le second renvoie-t-il à la réalité du premier ? J.M. Fournier retrace les efforts des grammairiens du XVIIIème siècle: de la conception d'un présent linguistique lié à l'instant d'énonciation (chez Arnauld et Lancelot), à celle d'un présent marquant l'actualité étendue (chez Girard ou Harris), et à celle d'un présent indéfini et neutre, renvoyant par défaut à l'actualité, chez Beauzée. S. Mellet revendique l'héritage de Beauzée, en proposant une vision aspectuelle du présent construisant sa propre actualité par auto-repérage.
De même A. Jaubert, qui propose un présent éternellement perçu comme advenant et transportant avec lui son repère. Aux exemples littéraires de l'une et de l'autre répondent les extraits du Monde Diplomatique dans lesquels H. Chuquet relève la valeur à la fois aoristique et commentative des présents. P. Le Goffic et F. Lab tournent le présent vers l'avenir: le présent « pro futuro » de « Demain, je suis à Bruxelles » n'est temporel qu'à travers sa valeur modale de constat anticipé d'une réalité programmée. Enfin O. Soutet cherche, à la lumière des concepts guillaumiens, la place d'un présent subjonctif dans le système français. Impossible de lier ou de délier absolument présent linguistique et présent vécu ... Ce recueil se veut un jalon sur la route, encore longue sans doute, d'une élucidation de leurs rapports.