Search Results

Kristine Krause and Katharina Schramm

Abstract

In the introduction to this special volume the editors focus on the analytical value of “political subjectivities” in emergent social fields that are characterized by multiple diasporic overlaps. They emphasize the central role played by various forms of governance in producing, confirming and contesting politics of transnational incorporation and diasporic participation and consider how these political projects often target members of historically differently situated groups. In particular, they draw attention to moments of exclusion and non-incorporation. The analytical concept of political subjectivity helps to understand how people relate to governance and authorities. It denotes how a single person or a group of actors is brought into a position to stake claims, to have a voice, and to be recognizable by authorities. At the same time the term points to the political and power-ridden dimension within politics of identity and belonging, encompassing the imaginary as well as the judicial-political dimension of claims to belonging and citizenship.

Dimitri Soenen

This article studies the different terms used by Beckett to name his 'Shorter Plays', terms which stray from generic and media conventions. We will assume here that these terms are related to a rhetoric of the 'ill named'. This rhetoric goes together with the works' shortness in order not so much to reduce media to their essential features as to put them to test.

Marx

- dance appartenait déjà à Yhwh. De sorte qu’à travers le rachat de son Ž ls premier-né , il exprime sa volonté de faire non seulement d’Isaac mais de toute sa descendance la propriété de Yhwh, 13 l’o V rande du premier-né ou son rachat impliquant l’appartenance à Dieu de la tota- lité des êtres de sa

Frontières flottantes / Shifting Boundaries

Lieu et espace dans les cultures francophones du Canada. Place and Space in the Francophone Cultures of Canada

Series:

Edited by Jaap Lintvelt and François Paré

Peu de cultures sont aussi marquées par les multiples représentations de l'espace que celles du Canada francophone. C'est par ces représentations, d'une étonnante richesse, que se comprennent aujourd'hui les notions d'identité, de classe, de langue, de communauté nationale et de généricité. Traversant les frontières des genres littéraires et des époques, les études du présent volume offrent un panorama saisissant d'une écriture très actuelle où se jouent l'appartenance et la migrance sur le continent américain.

Diverse and original, Canada's Francophone cultures are truly founded on representations of space. Notions of gender identity, class, nation, language, and community can best be understood through spatial configurations. Encompassing all literary genres and historical periods, this collection of essays offers a stunning overview of a vibrant literary heritage in which issues of belonging and migrancy are at play.

Le Théâtre de Koffi Kwahulé

L’utopie d’une écriture-jazz

Series:

Virginie Soubrier

Homme de théâtre, romancier et nouvelliste, Koffi Kwahulé (Côte d’Ivoire, 1956) appartient à la génération des auteurs de la postindépendance. Revendiquant son appartenance à la diaspora noire, ses pièces rédigées entre 1991 et 2005 constituent la période jazz de son théâtre au cours de laquelle son écriture s’inspire de l’écoute obsessionnelle de Coltrane, Monk ou encore Coleman. L’utopie poétique de l’auteur afro-européen – effacer la séparation entre le drame et la musique – remet en question la notion même de drame et fait dialoguer le théâtre avec d’autres esthétiques contemporaines. Mais cette écriture-jazz, dont la radicalité trouve sa source dans la mémoire de l’histoire des Noirs en Europe et en Amérique, soulève également des questions politiques : celles de l’identité et des conditions de possibilité d’un avenir en fusion.

Hassan Ansari

-Ğišumī, nous l’avons déjà vu, mentionne le cercle d’enseignement d’Abū Saʿd al-Sammān dans la région de Daylam. Ce fait est dû à l’appartenance de ce dernier au zaydisme et au Daylam, en tant qu’un des centres des adeptes zaydites du nord de l’Iran à cette époque 12 . Quoique nous n’ayons aucune information

Espace méditerranéen

Écritures de l’exil, migrances et discours postcolonial

Series:

Edited by Vassiliki Lalagianni and Jean-Marc Moura

À l’ère postcoloniale, les littératures de la migration et de l’exil se sont considérablement développées dans les pays de la Méditerranée qui ont connu, sous des formes diverses, le colonialisme, les guerres d’indépendance, puis la décolonisation. « Espace-mouvement » autour de trois aires culturelles, la chrétienté, le monde orthodoxe et la oumma musulmane, la Méditerranée a connu nombre d’affrontements, de heurts et de bouleversements identitaires. Au-delà de la crainte et de la méfiance nées de cette histoire, il existe une capacité d’invention renouvelée manifestée par les textes des écrivains issus des différents pays méditerranéens: Algérie, Chypre, Croatie, Égypte, Grèce, Liban, Maroc, Tunisie.
À la lumière de la critique postcoloniale, Espace méditerranéen : écritures de l’exil, migrances et discours postcolonial analyse la dimension politique de ces œuvres et le rôle qu’a pu jouer la découverte de cultures différentes – à travers la migration, l’exil, l’expatriation – dans le parcours de certains écrivains ou penseurs caractérisés par une double appartenance. Les auteurs de cet ouvrage s’attachent donc à montrer les complexités mais aussi tout l’intérêt des écritures de l’exil et de la migrance à la croisée des cultures et des langues de la Méditerranée contemporaine.

Cécile Petitjean

’elles portent sur la langue de la communauté d’appartenance, mais également sur celles des groupes extérieurs à cette communauté, les RL sont simultanément actrices et révélatrices des contacts entre langues et entre communautés linguistiques. Nous nous intéresserons ici à la question des français régionaux, et