Search Results

Pierre-Louis Reymond

Résumé

Cet article se propose de montrer comment l’essayiste arabe du iv e/x e siècle Abū Ḥayyān al-Tawḥīdī pose la question du statut du secrétaire de l’administration de l’empire, le kātib. Fait rare dans son œuvre, il choisit, dans la 7e Nuit du Kitāb al-Imtāʿ wa-l-muʾānasa, de s’impliquer lui-même dans un débat avec un secrétaire comptable (kātib ḥisāb). Dans ce débat émerge un désaccord de fond sur la fonction du secrétaire. Le secrétaire comptable oppose la nécessité absolue de sa propre fonction de gestion du registre des comptes pour le fonctionnement des institutions de l’empire au caractère secondaire de celle du secrétaire épistolier, rédacteur des correspondances officielles. Pour Tawḥīdī, au contraire, la fonction de secrétaire épistolier est la clé de voûte de toutes les autres, car par le modèle d’éloquence qu’il constitue, il incarne la figure de l’homme de lettres modèle que Tawḥīdī veut défendre.

Carlos Steel

réorganisation proposée par L-S. Dans leur version, le Parménide vient après le Ménéxène comme un second exemple d’ἀντιγραφή par imitation. 130 De novis libris iudicia / C. Steel / Mnemosyne 63 (2010) 120-142 Si mon interprétation est suivie, le Parménide fi gure dans la division tripartite des dialogues