Search Results

Series:

Nathalie Kremer

En tant que spectateurs de peinture, Diderot et Baudelaire furent aussi toujours et d’abord créateurs. Ce livre montre comment leurs écrits ouvrent la voie à une approche moderne de l’art, où les œuvres sont recréées librement par l’imagination du spectateur.
Ce que nous appelons la « traversée » de la peinture consiste en une approche émotive de l’image, qui se montre sensible aux effets puissants des lignes et des couleurs, dans ce qu’elles incitent à penser ou à rêver. La critique d’art naît ainsi autant de l’adhésion empathique que du détachement du regard à l’œuvre contemplée.
Le lecteur découvrira ici alors la façon dont Diderot et Baudelaire ont traversé la peinture de leur temps pour donner à lire de nouvelles images, inépuisables, à rêver, méditer et savourer en tous temps.

Diderot and Baudelaire were viewers of paintings, but they were first and foremost artistic creators.
This book shows how their writings open the way to a modern conception of art, where the works of art are freely recreated in the imagination of the viewer.
What we can call ‘traversing the painting’ consists of an emotional approach to the image, an approach which is sensitive to the powerful effects of line and colour, and the thoughts and dreams that they inspire. Art criticism thus springs as much from empathetic engagement with the artwork as it does from detachment from it.
The reader of this book will discover the way in which Diderot and Baudelaire traversed the painting of their times, proposed new, timeless and inexhaustible visions to meditate on and marvel at.

Manuel Gutierrez

Au sud de l’Angola, la province de Namibe est l’une des plus riches en sites de peintures et de gravures rupestres. L’article montre des différences importantes entre les sites à peintures rupestres qui se trouvent à proximité les uns des autres mais dans des positions topographiques différentes. Les sites placés au niveau du sol présentent des pourcentages plus élevés de figures reconnaissables, tandis que dans les sites en hauteur, les figures sont plutôt abstraites et difficiles à identifier. La différence topographique entre sites semble déterminer la différence des expressions picturales. L’élaboration d’un cadre chronologique fiable pour l’ensemble de l’art rupestre de la province de Namibe permettra d’affiner cette approche.

Series:

Paul J. Smith

En 1570, le peintre flamand Simon De Myle signa et data un tableau qui est exceptionnel à plusieurs égards*. D’abord, parce que cette peinture (Figure 1) est le seul ouvrage connu, signé et daté de ce peintre. Le sujet du tableau – les animaux sortant de l’Arche de Noé, atterrée sur le Mont Ararat

ED Chavannes

LA PEINTURE CHINOISE AU MUSÉE DU LOUVRE NOTE PAR ED. CHAVANNES. Le 7 Juin dernier, M. Migeon, conservateur au Musée du Louvre, a iuaugur6, dans la salle des dessins communiquant avec la derni6re salle du mobilier Louis XVI, 1'exposition des peintures Chinoises qui ont envoy6es 4 Paris par 1

ED Chavannes

LA PEINTURE CHINOISE AU MUSÉE dU LOUVRE NOTE PAR ED. CHAVANNES. " Le 7 Juin dernier, M. Migeon, conservateur au Musge du Louvre, a inaugur6, dans la salle des dessins communiquant avec la derni6re salle du mobilier Louis XVI, l'exposition des peintures Chinoises qui ont ete envoy4es a Paris par

Series:

Negar Habibi

’est accrue notamment dans le langage visuel et pictural iranien à partir du xvii e siècle. À partir des premières années de la deuxième moitié du xvii e siècle, un cercle d’artistes, restreint mais actif, adopte et diffuse une nouvelle tendance artistique inspirée de l’art européen dans la peinture de

Series:

Delphine Lesbros

Cet article aborde un certain type de réception de la peinture, qui pousse son spectateur à la toucher parce qu’elle a éveillé son désir. Il s’attache notamment, à travers deux cas, à la manière dont l’érotisation de la vue peut solliciter le toucher. Une lettre de Lodovico Dolce à Alessandro Contarini, commentant le tableau Vénus et Adonis du Titien, témoigne de contacts fantasmés au sein de la représentation, avec elle par l’intermédiaire du peintre décrivant une sensation tactile ressentie dans le corps du spectateur, sans qu’il touche l’œuvre cependant. Léonard de Vinci rapporte quant à lui un passage à l’acte, consistant à embrasser une peinture, ce qui conduit à s’interroger sur la nature de l’objet du désir et des baisers. Dans les deux cas, l’enjeu du rapport entre le corps du spectateur et l’interprétation qu’il fait de l’œuvre se situe dans une relation, passant par la vue et le toucher, avec une peinture qui est à la fois objet et lieu de fantasmes.

Marguerite Devigne

whether he had met with it in some private residence and copied it with slight alterations. La peinture ancienne à l'Exposition internationale de Bruxelles par MARGUERITE DEVIGNE. 'exposition de peinture ancienne, ? Bruxelles, est surtout documentaire t et quelques tres belles oeuvres, - de van der Weyden

Series:

Nathalie Kremer

dans son essai sur Richard Wagner : « Qui parle mieux de peinture que le grand Delacroix ? Diderot, Goethe, Shakespeare, autant de producteurs, autant d’admirables critiques. » 3 Si les deux salonniers sont proches dans leur conception de l’art 4 , il ne saurait pourtant être question d

Series:

Nathalie Kremer

Essais sur la peinture : « Personne que vous, mon ami, ne lira ces papiers, ainsi je puis écrire tout ce qu’il me plaît. » 4 En recourant au mode épistolaire, Diderot parvient en même temps à contourner la bienséance de ton et de pensée à laquelle obligeait un lectorat aristocratique. L’incipit des