Chapitre 12 Changer de style, changer de décor, changer de peau : les mutations narratives dans l’œuvre de J. M. G. Le Clézio

In: Changer de style
Author: Bruno Thibault

Purchase instant access (PDF download and unlimited online access):

€29.95$34.95

Résumé

Cet article étudie les notions de réalisme, de « romanesque » (au sens d’extravagant, de fictionnel, de fantastique ou de mythique) et d’ « antiromanesque » dans les premiers romans de J. M. G. Le Clézio, en particulier Le Procès-Verbal (1963), Le Déluge (1966) et Terra Amata (1967). S’appuyant sur les analyses de Michael Sheringham and d’Alain Schaffner, l’analyse souligne les tensions entre l’écriture de l’expérience quotidienne et commune et la mise en scène d’existences légendaires ou exemplaires, deux modes d’écriture à l’oeuvre dans Le Chercheur d’or (1985), Onitsha (1991), Révolutions (2003) et Ourania (2006). Une section particulière présente une typologie des scénarios « romanesques » et « mythiques » chez Le Clézio en examinant leurs liens avec l’expérience de la fascination. Une autre section discute l’influence du ’réalisme magique’ des auteurs latino-américains (notamment Juan Rulfo) sur l’auteur de Désert au cours des années 80 et 90. Finalement, en se basant sur les observations judicieuses de Bruno Blanckeman sur les « récits incertains » contemporains, l’article interroge chez Le Clézio le besoin de réaffirmer constamment la puissance de figures mythiques comme un geste qui permet d’exorciser leur fragilité ou leur disparition dans le monde contemporain.

Changer de style

Écritures évolutives aux XXe et XXIe siècles

Series: 

Metrics

All Time Past Year Past 30 Days
Abstract Views 193 69 13
Full Text Views 1 0 0
PDF Views & Downloads 1 0 0