Littérature et sida, alors et encore

Series:

Trois décennies après l’émergence du VIH, à l’ère du « post-sida », deux générations de chercheurs dressent le bilan des représentations qu’en a données la littérature française. Depuis les premiers pseudo-témoignages jusqu’à l’historicisation du sida, à l’intériorisation du deuil et à l’insurrection contre la sérophobie, autour de l’œuvre de Guibert et d’autres écrivains (Hocquenghem, Lagarce, Dustan), se dispose toute une constellation de récits alliant autobiographie et fiction. La pluralité d’approches (études littéraires, de genre et culturelles) interroge l’actualité d’un phénomène et de ses multiples implications, aussi bien intimes que politiques, esthétiques que morales. Le VIH/sida s’avère un opérateur herméneutique pour explorer le corps et la maladie, le désir et la mort, pour rompre le silence et repenser l’identité.

In the ‘post-AIDS era’, three decades after the emergence of HIV, two generations of researchers take stock of its representations in French literature. A whole constellation of narratives combining autobiography and fiction has formed around the works of Guibert and other authors (Hocquenhem, Lagarce, Dustan), from the initial pseudo-testimonials to texts historicising AIDS, internalising grief, or protesting against AIDS/HIV discrimination. Calling on a variety of approaches (literary studies, gender studies, and cultural studies), this volume questions the current relevance of this phenomenon and its multiple personal, political, aesthetic, and ethical implications. HIV/AIDS proves of hermeneutic value in exploring issues relating to the body and illness, to desire and death, and to breaking silence and rethinking identity.

Paperback : List price

EUR  €77.00USD  $95.00
Biographical Note
Alessandro Badin est l’auteur d’une thèse intitulée Écritures du sida, écritures de l’intime : Hervé Guibert, Cyril Collard et Jean-Luc Lagarce réalisée dans le cadre d’une cotutelle entre l’Université de Vérone et l’Université Jean Monnet de Saint-Étienne. Il s’intéresse également à la littérature du Maghreb écrite en français et à la “littérature beur”.

Stefano Genetti enseigne la littérature française à l’Université de Vérone. Il s’occupe principalement des XX e et XXI e siècles (Beckett, Quignard, aphorismes et fragments, rapports entre littérature et danse, études de genre). Il a consacré quelques articles aux écritures du sida.

Fabio Libasci prépare, à l’Université de Vérone en co-tutelle avec l’Université Paris 8, une thèse de doctorat sur l’herméneutique de soi chez Hervé Guibert. Il s’intéresse aux rapports entre le discours médical et l’écriture littéraire chez Proust, à l’écriture du fragment, notamment chez Roland Barthes, et aux rapports entre vie philosophique et vie d’artiste au XX e siècle.

Jean-Marie Roulin, professeur de littérature française à l’Université de Saint-Étienne et chercheur à l’UMR LIRE, travaille sur les représentations de la société, des genres et de l’histoire des Lumières au Romantisme. Il a collaboré au numéro d’ Équinoxe intitulé .Le Sida et les lettres (1991).
Table of contents
Stefano Genetti et Jean-Marie Roulin : Introduction
Jean-Pierre Boulé : Typologie des premiers livres publiés en France sur le sida
Bruno Blanckeman : Hervé Guibert, témoin d’exception
Nadia Setti : Mon corps m'appartient-il ? Distopies corporelles du corps étranger
Fabio Libasci : La narration de la maladie entre construction esthétique et déconstruction du discours médical
Jean-Marie Roulin : Fragments d’un discours d’apprentissage : Le Fil de C. Bourdin et L’Apprentissage de J.-L. Lagarce
Alessandro Badin : Mourir en enfant au temps du sida
Stefano Genetti : Appréhender sa mort par l’écriture de l’autre : L’Aztèque de Bertrand Duquénelle et Perfecto de Thierry Fourreau
Lorenzo Bernini : Du désir à la tombe. Littérature et analité chez Guy Hocquenghem et Leo Bersani
Daoud Najm : Défense et illustration du bareback : de la responsabilité à l’œuvre chez Guillaume Dustan et Érik Rémès
Lucille Toth : La littérature post-sida : entre nostalgie et actualité de la maladie
Readership
Researchers, students, and readers with an interest in writing of the self, in the relationships between autobiographical or fictional writing and illness, and, above all, in literary representations of AIDS and their socio-political, philosophical, aesthetic, and identity-related implications.



Chercheurs, étudiants et lecteurs intéréssés à l’écriture de l’intime, aux rapports entre écriture autobiographique ou fictionnelle et maladie et surtout aux représentations littéraires du sida et à leurs implications identitaires, socio-politiques, philosophiques et esthétiques.

Index Card
Collection Information