Saint Augustin. La Correspondance avec Nebridius (Lettres 3–14). Texte latin et traduction française avec un commentaire par Emmanuel Bermon

Series: 

Author: Emmanuel Bermon
Écrite entre 386 et 390 dans l’effervescence de la découverte du néoplatonisme, la correspondance entre Augustin et son ami Nebridius est un concentré de questions platoniciennes sur l’infini, la distinction entre le sensible et l’intelligible, l’imagination et la réminiscence, les rêves inspirés, l’assimilation à Dieu, le « véhicule » de l’âme, l’intériorité et l’individualité. S’y ajoutent des développements théologiques majeurs sur l’Incarnation et la Trinité. Grâce à ces lettres qui font tour à tour « entendre le Christ, Platon et Plotin », comme le dit Nebridius lui-même, nous comprenons mieux ce moment incandescent de la vie d’Augustin où il se convertit à la fois à la philosophie et au christianisme, comme en témoigneront plus tard les Confessions.

Written between 386 and 390 during the excitement of his discovery of Neoplatonism, Augustine’s correspondence with his friend Nebridius is a distillation of Platonic questions concerning the infinite, the distinction between sensible and intelligible phenomena, the imagination and recollection, inspired dreams, assimilation to God, the “vehicle” of the soul, interiority, and individuality. In addition, the exchange contains major theological insights concerning the Incarnation and the Trinity. Thanks to these letters, which, as Nebridius himself says, make “Christ, Plato, and Plotinus heard,” we can better understand this incandescent moment in Augustine’s life when he converted to both philosophy and Christianity, as the Confessions will later testify.

Prices from (excl. VAT):

€189.00$227.00
Add to Cart
Emmanuel Bermon est Professor d’histoire de la métaphysique et philosophie de la religion à l’Université Bordeaux Montaigne. Il est l’auteur du Cogito dans la pensée de saint Augustin (2001) et de La signification et l’enseignement: commentaire du De magistro de saint Augustin (2007).

Emmanuel Bermon is Professor of History of Metaphysics and Philosophy of Religion at the University of Bordeaux Montaigne. He is the author of Le cogito dans la pensée de saint Augustin (2001) and La signification et l’enseignement: commentaire du De magistro de saint Augustin (2007).
b>Remerciements

Introduction
 1 Néoplatonisme et christianisme
 2 Aspects littéraires et philosophiques
 3 La vie de Nebridius
 4 État du corpus et chronologie
 5 Le texte latin des Lettres 3-14

Epistulae 3-14 (texte latin)

Lettres 3-14 (traduction française)

La finitude du monde et l’immortalité de l’âme (Lettre 3)
 1 Augustin est-il heureux (§1-2) ?
 2 Trois connaissances élémentaires en physique (§2)
 3 Pourquoi le monde a-t-il la taille qu’il a (§2) ?
 4 Pourquoi le monde est-il là où il est (§2) ?
 5 La comparaison des miroirs (§3)
 6 Une démonstration de l’immortalité de l’âme (§4)
 7 Ce qui doit « être désiré » : cupi ou cupiri ? (§5)

Le progrès dans la distinction entre le sensible et l’intelligible (Lettre 4)
 1 Le progrès (§1-2)
 2 L’élévation vers Dieu (§2)

L’hypothèse d’un quasi-corps qui serait le véhicule de l’âme (Lettre 13)
 1 Un ancien sujet de conversation (§1-2)
 2 Le πνεῦμα-ὄχημα
 3 Le problème de l’existence du « véhicule » de l’âme (§2-4)
 4 Le maintien du refus du « véhicule » de l’âme

L’attachement à Dieu et l’engagement dans la vie publique (Lettre 5 de Nebridius)
 1 La fondation à Thagaste d’une communauté religieuse
 2 Une exhortation à revenir au loisir
 3 La situation à Thagaste

Deux questions sur la phantasia (Lettre 6 de Nebridius)
 1 Le prologue (§1)
 2 La mémoire peut-elle exister sans la phantasia ? (§1)
 3 La phantasia tient-elle d’elle-même ses images ? (§2)

L’imagination, la mémoire et l’intellection (Lettre 7)
 1 « Il peut y avoir une mémoire de certaines choses sans aucune imagination » (§1-2)
 2 L’âme ne peut pas former d’images avant d’avoir usé des sens (§3-7)

Comment les « puissances supérieures » font-elles voir des images en rêves (Lettre 8 de Nebridius) ?
 1 La suite des questions de Nebridius sur la phantasia
 2 Une question suscitée par la Lettre à Anébon ?
 3 Trois hypothèses sur le mode opératoire des « puissances supérieures »

Une explication du mode d’action des « puissances supérieures » sur l’âme (Lettre 9)
 1 La chronologie de l’échange sur les rêves (§1-2)
 2 Une explication « probable » fondée sur l’interaction de l’âme et du corps (§3-5)
 3 Un problème demeuré irrésolu

L’individualité (Lettre 14)
 1 Les questions les plus récentes de Nebridius (§1-2)
 2 Des astres et des hommes (§2-3)
 3 Dieu contient-il la forme des différents individus humains ou seulement celle de l’homme (§4) ?

Pourquoi est-ce le Fils qui s’est incarné (I) (Lettre 12) ?
 1 La gestion de la correspondance avec Nebridius
 2 Une nouvelle question de Nebridius sur le Christ

L’assimilation à Dieu dans le loisir (Lettre 10)
 1 Comment vivre ensemble (§1) ?
 2 Le loisir et l’assimilation à Dieu (§2)
 3 Il est possible de connaître le bonheur dans cette vie (§3)

Pourquoi est-ce le Fils qui s’est incarné (II) (Lettre 11) ?
 1 Un nouveau point sur les échanges en cours (§1)
 2 Reformulation de la question théologique de Nebridius (§2)
 3 La formation de l’ontologie trinitaire
 4 Comment est comprise l’inséparabilité de la Trinité (§3)
 5 La « manence »
 6 Le rôle du Fils (§4)
 7 Développements ultérieurs du problème de Nebridius : l’inséparabilité de la Trinité et l’Incarnation du Fils

Conclusion
Bibliographie
Le livre s’adresse aux personnes qui s’intéressent à la philosophie antique, à la théologie et à la littérature.

The book is intended for a readership including those interested in ancient philosophy, theology, and literature.